JARDINAGE

12 plantes qui absorbent l’humidité dans la salle de bain

Les infiltrations, les remontées capillaires ou encore des problèmes de condensation peuvent engendrer une humidité excessive dans la maison.

Un excès d’humidité peut se manifester sous forme de buée sur les vitres et les murs humides. Parfois, un air trop humide s’accompagne de l’apparition de moisissures sur les murs et les plafonds. Généralement, la salle de bain est la pièce de la maison où le taux d’humidité est particulièrement élevé.

Découvrez 12 plantes qui absorbent l’humidité dans la salle de bain.

Les salles de bains, un terrain propice à l’humidité

Certains l’ignorent encore, mais les salles de bains sont de véritables terrains de jeu pour les moisissures, et ce, à cause de l’alliance parfaite de l’humidité et de la chaleur. Chris Bonnett, fondateur de Gardening Express, nous explique que ces spores de moisissures se plaisent particulièrement dans ces environnements humides !

Les moisissures constituent un polluant intérieur courant qui peut sérieusement nuire à notre santé si elles ne sont pas traitées convenablement et à temps !

Elles prospèrent sans relâche tout au long de l’année, élisant domicile dans les endroits les plus humides, tels que les salles de bains, les cuisines et les recoins les plus froids de nos pièces de vie.

Les facteurs à considérer pour choisir la plante idéale pour votre salle de bain

L’hygrométrie : vous devez, bien entendu, opter pour une plante dans des environnements humides.

L’éclairage : certaines plantes nécessitent une faible luminosité… Rapprochez-les donc d’une source de lumière ou utilisez des ampoules fluorescentes si nécessaire.

La sécurité : assurez-vous que les plantes choisies ne sont pas toxiques ni pour vous, ni pour vos animaux de compagnie. Si vous avez des doutes, placez-les hors de portée des enfants et des animaux domestiques, voire évitez-les complètement !

L’espace : Considérez la taille de votre salle de bains et le mode de croissance de la plante. Celles qui sont de grande taille nécessitent généralement plus d’espace, tandis que les plus petites conviennent aux espaces restreints.

La température : avant d’installer votre plante, tenez compte des variations de température saisonnières dans votre salle de bain.

Quelles plantes d’intérieur mettre dans la salle de bain pour absorber l’humidité ?

Venons-en aux faits ! Nous avons dressé pour vous une liste de 14 végétaux capables d’absorber l’humidité de votre salle de bain. Faites votre choix parmi ces espèces, et reconnectez-vous avec la nature !

  1. Le palmier Bambou
Palmier bambou
Palmier bambou. Source : Spm

Le palmier bambou, appelé également “palmier chinois”, est une variété de palmiers de petite taille originaire du sud de la Chine. 

Cette plante aux feuilles de couleur vert foncé prospère dans des climats chauds et s’adapte bien à une luminosité moyenne à faible.

Cette variété de bambou absorbe l’humidité, ce qui en fait un excellent choix en tant que plante d’intérieur. Concernant son entretien, veillez à ce que le sol soit suffisamment trempé, surtout pendant l’été, sans quoi ses feuilles se dessèchent ! 

En effet, lorsque l’air est humide, ses feuilles deviennent légèrement brillantes, car elles absorbent le surplus de vapeur d’eau présente dans l’air. Le palmier bambou est donc excellent pour les endroits comme la salle de bain, la cuisine ou la chambre à coucher.

Et donc, pour réguler le niveau d’humidité, procurez-vous une ou deux de ces plantes pour créer une atmosphère rafraîchissante et apaisante.

Nom scientifique : Rhapis excelsa

Couleur des feuilles : vert foncé

Taille adulte : hauteur de 1,5 m à 2 m en intérieur

Lumière : tolère la faible luminosité

Entretien : peu d’entretien

Toxicité : non

  1. La fougère de Boston
Fougère de boston
Fougère de boston. Source : Spm

La fougère de Boston, aux feuillage vert bien arqué, absorbe parfaitement l’excès d’humidité qui l’entoure. Prospérant mieux à l’abri de la lumière directe du soleil, cette plante s’épanouit dans des environnements humides, ce qui en fait un choix idéal en tant que plante d’intérieur, en particulier dans les régions où l’humidité est élevée.

Ces plantes, originaires des forêts tropicales des Caraïbes et de l’Amérique latine, sont capables de purifier l’air ambiant de votre maison tout en équilibrant les niveaux d’humidité. 

Toutefois, notez bien qu’elles ne tolèrent pas l’air sec et le fait de les installer dans un climat pareil dessèche leurs frondes, ce qui provoque la mort de la plante. Alors, assurez-vous que le sol demeure constamment humide.

Nom scientifique : Nephrolepis exaltata

Couleur des feuilles : frondes vertes bien arquées

Lumière : à l’abri du soleil

Taille adulte : 30 à 60 cm de haut

Entretien : arrosage régulier

Toxicité : non

  1. L’Aloe Vera
Aloe Vera
Aloe Vera. Source : Spm

L’aloe vera… Cette plante succulente trouve son bonheur dans l’environnement humide d’une salle de bains. Originaire de la péninsule Arabique, elle pousse à l’état sauvage dans les climats tropicaux, semi-tropicaux et arides.

Étant d’un vert éclatant, ses feuilles apportent de l’élégance à n’importe quelle pièce. Généralement, l’Aloe vera nécessite peu d’entretien, un avantage qui en fait un compagnon peu exigeant ! 

Tout ce dont elle a besoin, c’est d’être placée près d’une fenêtre qui laisse s’infiltrer la lumière, sans pour autant l’exposer directement aux rayons du soleil, car cela risque d’assécher son feuillage et de faire jaunir la plante.

Outre son aspect esthétique et sa capacité à déshumidifier l’air intérieur, cette plante est également utilisée en cosmétiques et à des fins médicinales…  

Nom scientifique : Aloe barbadensis miller

Couleur des feuilles : vert

Lumière : pièce lumineuse, mais sans soleil direct

Taille adulte : 30 à 60 cm de haut

Entretien : facile

Toxicité : le latex en-dessous de la peau de la feuille est toxique

  1. Le tillandsia
Tillandsia
Tillandsia. Source : Spm

Les tillandsias, plantes en forme de trémie avec des feuilles triangulaires, sont une variété unique de plantes d’intérieur. Ce sont des plantes épiphytes, ce qui signifie qu’elles ne vivent pas dans le sol et qu’elles tirent leurs nutriments de l’air.

C’est pourquoi on les appelle aussi plantes aériennes. Qu’elle soit suspendue ou dans un pot, les tillandsias captent l’eau et l’excès d’humidité. 

Elles prospèrent dans des températures chaudes, ce qui en fait une excellente plante d’intérieur pour la saison estivale. Originaires du sud des États-Unis, on les trouve dans leur habitat naturel accrochées aux rochers, et aux pieds des arbustes et des arbres.

Placez-les sur une étagère ou dans un bocal en verre… Sinon, côté entretien, traitez-les comme n’importe quelle autre plante d’intérieur. Pour survivre plus longtemps, elles ont besoin d’une bonne dose de lumière ; une fenêtre orientée au sud ou à l’est fera l’affaire ! Cela dit, veillez à ce que la lumière soit tamisée.

Comme elles n’ont pas besoin de terre, l’entretien des tillandsias est relativement simple. Il n’est pas nécessaire de vérifier le sol ni de les rempoter. Plongez-les uniquement dans l’eau pendant 10 à 15 minutes une fois par semaine et le tour est joué ! 

Nom scientifique : Tillandsia

Couleur des feuilles : épis rouges, roses, orange, violet, saumon

Lumière : lumière doit être vive mais tamisée

Taille adulte : 10 à 50 cm

Entretien : peu d’entretien

Toxicité : non

  1. Les calathéas
plantes qui absorbent l’humidité dans la salle de bain - Calathea
Calathéa. Source : Spm

Les calathéas, plantes tropicales qui prospèrent dans des environnements humides, ont la capacité d’absorber l’humidité présente dans leur entourage.

C’est d’ailleurs pour cette raison précise que bon nombre de personnes préfèrent les placer dans leur salle de bains. Leur feuillage d’un vert éclatant nécessite un niveau élevé d’humidité pour conserver sa forme et sa texture. Sans quoi, il se recourbe vers l’intérieur.

Soyez vigilant ! la lumière directe du soleil, car cela pourrait entraîner un blanchiment des feuilles. Pendant la période de croissance, veillez à l’arroser généreusement et maintenez le sol constamment humide.

Pour cela, utilisez une eau tiède et non calcaire, telle que l’eau de pluie. Ainsi, la beauté du feuillage sera préservée et les taches n’apparaîtront pas sur votre plante.

Soyez tout de même attentif, car un excès d’eau dans le sol leur serait fatal. Ainsi, il est préférable de trouver un bon équilibre pour les maintenir en vie plus longtemps. 

Nom scientifique : Calathea

Couleur des feuilles : blanc, jaune, orange ou vert

Lumière : faible à moyenne / mi-ombre

Taille adulte : 0.30 à 1 mètre

Entretien : difficile

Toxicité : non

  1. L’orchidée
Orchidée
Orchidée. Source : Spm

Les orchidées font également partie des plantes à fleurs qui absorbent l’humidité et rafraîchissent la maison en été. Pour favoriser leur croissance, il faut les installer dans un endroit avec un taux d’humidité allant de 60 à 80 % . 

En ce qui concerne leur culture, certaines variétés ont besoin de terre, mais d’autres sont considérées comme étant des plantes épiphytes, ce qui veut dire qu’elles poussent dans l’air.  Côté luminosité, ces plantes exotiques d’origine tropicale ont besoin d’une lumière claire, sans exposition directe au soleil. 

Ce qui est génial avec les orchidées, c’est qu’à maturité, elles produisent des fleurs qui embellissent vos espaces de vie !

Nom scientifique : Orchidaceae

Couleur des fleurs : blanc, rose, jaune, rouge, orange, mauve, vert

Lumière : endroit bien exposé à la lumière, sans soleil direct

Taille adulte : 15 cm à 60 cm

Entretien : 15 cm à 60 cm

Toxicité : non toxique

  1. Les cactées
Cactées
Cactées. Source : Spm

Les cactées, plantes originaires d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud et du Mexique et appartenant à la famille des cactus, se distinguent par leur capacité à absorber l’humidité présente dans l’air environnant.

Une propriété qui leur permet d’assainir l’air ambiant et de réguler les niveaux d’hygrométrie.

Cette capacité à absorber l’excès d’eau en fait des plantes d’intérieur idéales, parfaitement adaptées aux salles de bains et aux cuisines.

Cependant, même si vous les placez dans un lieu humide, n’oubliez pas de les arroser de temps en temps pour apporter l’hydratation nécessaire à leurs racines.

Bien que l’on associe généralement les cactées aux déserts, elles sont également parfaites pour les intérieurs. 

Nom scientifique : Cactaceae

Couleur : couleurs variées

Lumière : endroit lumineux, sans soleil direct

Taille adulte : 0,5 cm à plus de 15 mètres, selon les variétés

Entretien : arrosage modéré, peu d’entretien

Toxicité : dangereux, mais pas toxique

  1. Le philodendron
Philodendron
Philodendron. Source : Spm

Le philodendron, originaire des tropiques, est bien adapté aux conditions humides d’une salle de bains.

Il existe différentes variétés de cette plante, certaines s’étirent moins tandis que d’autres peuvent atteindre environ 2,5 mètres de hauteur.

Pour choisir celle qui convient le mieux à votre salle de bains, tenez compte de sa taille.

En raison de leur habitat naturel, les philodendrons tolèrent bien les températures plus basses, mais une brumisation régulière est essentielle pour assurer leur croissance… En hiver, ils nécessitent un taux d’humidité plus faible, tandis qu’en été, il est indispensable de les brumiser constamment.

Pour prospérer librement, le philodendron nécessite une lumière claire et indirecte. Donc, le mieux à faire, c’est de le placer près d’une fenêtre avec un rideau. 

Cela dit, dès lors que les températures augmentent, veillez à le placer dans un récipient bien drainé et arrosez-le assez régulièrement !

Nom scientifique : Philodendron

Couleur des feuilles : vert foncé

Lumière : mi-ombre

Taille adulte : 90 cm et 2,5 mètres

Entretien : facile

Toxicité : oui

  1. La langue de belle-mère
Sansevieria
Sansevieria. Source : Spm

La langue de belle-mère, appelée également plante serpent, est une plante grasse vivace qui possède un feuillage persistant. Grâce à ses feuilles, elle parvient à réduire le taux d’humidité et assainit l’atmosphère. 

Mais ce n’est pas tout ! Cette espèce de plantes succulentes subtropicales s’adapte bien à la lumière, qu’elle soit vive ou faible, ce qui en fait un choix idéal pour votre salle de bains. 

Concernant l’hydratation de la langue de belle-mère, évitez de l’arroser plus qu’il n’en faut, car un excès d’eau peut lui nuire considérablement !

Nom scientifique : Sansevieria trifasciata

Couleur des feuilles : vert pâle, vert foncé, panaché

Lumière : soleil / mi-ombre

Taille adulte : de 0,15 à 1,80 m de hauteur

Entretien : facile

Toxicité : oui

  1. Le lys de la paix
Lys de la paix
Lys de la paix. Source : Spm

Les lys de la paix, avec leurs fleurs blanches et leur feuillage vert foncé, constituent un excellent complément à votre collection de plantes d’intérieur.

Ces plantes, appelées aussi « fleur de lune », prospèrent dans les régions tropicales et absorbent bien la vapeur d’eau présente dans l’air.

Comme leur milieu d’origine est humide, ces plantes aiment les sols détrempés et se plaisent dans les environnements qui leur offrent une bonne hydratation. Sinon, en ce qui concerne la luminosité, ces plantes ont besoin d’être exposées à une lumière vive et indirecte.

Bénéficiant de ces conditions, votre lys de la paix peut fleurir tout au long de l’année, produisant ainsi de jolies fleurs blanches.

En été, la présence de plusieurs lys de paix au même endroit peut également contribuer à réguler la température de la maison en absorbant l’excès d’humidité.

Nom scientifique : Spathiphyllum wallisii

Couleur : fleurs blanches, feuillage vert foncé

Lumière : apprécie la lumière mais pas le soleil direct

Taille adulte : 60 cm à 1 m

Entretien : facile

Toxicité : non

  1. La plante-araignée
Plante-araignée
Plante-araignée. Source : Spm

Les plantes araignées sont prisées dans de nombreux foyers en raison de leur facilité d’entretien et de leur capacité à s’épanouir sans grande intervention.

Elles sont appelées plantes araignées parce qu’à maturité, elles produisent des jeunes pousses en forme d’araignée.  

Bien qu’elles s’adaptent sans problème dans des conditions sèches, ces plantes ont tout de même besoin d’une atmosphère humide afin qu’elles puissent mieux prospérer. 

En effet, les plantes araignées possèdent des feuilles munies de stomates, ce qui les rend plus résistantes tant à la sécheresse qu’à l’humidité. Grâce à cette adaptation, leurs feuilles demeurent fraîches, évitant ainsi de brunir et de se dessécher.

Si là où vous vivez, l’humidité est élevée en été, avoir des plantes araignées à l’intérieur de votre maison peut s’avérer bénéfique. En les disposant en nombre, vous pourrez efficacement réguler les niveaux d’humidité et rafraîchir votre domicile.

Nom scientifique : Chlorophytum comosum

Couleur des feuilles : vert pâle, vert foncé, gris, argenté ou panaché

Lumière : mi-ombre / ombre

Taille adulte : 0,15 à 0,60 m

Entretien : facile

Toxicité : non

  1. Le palmier nain de Seifriz
Palmier nain
Palmier nain. Source : Spm

Les palmiers sont une vaste famille de plantes regroupant des milliers d’espèces aux caractéristiques diverses. Parmi elles, on trouve des variétés tropicales, subtropicales et désertiques, chacune avec ses préférences spécifiques en termes de conditions de vie.

Si certaines affectionnent l’ombre et les environnements humides et sombres, d’autres préfèrent la chaleur et l’exposition en plein soleil.

Le palmier nain, justement, est spécialement adapté aux zones tropicales et humides, où il s’épanouit particulièrement bien. Originaire d’Amérique Centrale et du Mexique, cette plante est capable de prospérer sous un éclairage réduit et constitue une bonne option pour les endroits comme les salles de bains.

En plus de posséder des propriétés dépolluantes, ses longues feuilles vertes lui confèrent un aspect décoratif.

Pour bien entretenir un palmier nain, veillez à ne pas laisser d’eau stagner au fond de son pot et surtout, placez-le dans une pièce où il ne sera pas exposé à la lumière directe du soleil.

Nom scientifique : Chamaedorea seifrizii

Couleur des feuilles : vert clair ou gris bleu

Lumière : apprécie le soleil, surtout en hiver

Taille adulte : jusqu’à 3 m

Entretien : peu d’entretien

Toxicité : non

Comment enlever l’humidité de la salle de bain ?

Salle de bain humide, miroir embué… après avoir pris une douche ou un bain, il est donc tout à fait naturel que cela se produise ! Si cet excès d’eau ne sèche pas très vite, bonjour les moisissures  !

Résultat ? La peinture de vos murs et de votre plafond s’écaille et les bactéries prolifèrent… Pour éviter ce désagrément, suivez nos conseils !

Ouvrez la porte après avoir pris une douche ou un bain

Laissez les fenêtres ouvertes pour aérer votre salle de bain

Activez le ventilateur au moment de prendre votre douche

Désembuer le miroir chaque fois que vous prenez un bain ou une douche

Réchauffez votre salle de bain

Faites sécher vos serviettes à l’extérieur après chaque utilisation

Prenez des douches plus courtes et plus fraîches

Installez un déshumidificateur d’air

FAQ

Quelles sont les plantes vertes anti-humidité à installer dans la salle de bain et les pièces sombres ?

Quelle plante absorbe le plus d’humidité dans la salle de bain ?

Dans les environnements humides comme la salle de bain, c’est généralement les fougères qui s’en sortent le mieux. Toutefois, parmi toutes les variétés qui existent, c’est la fougère de Boston qui remporte le gros lot !

En effet, celle-ci se distingue par sa capacité remarquable à absorber l’humidité et à déshumidifier l’air.

source : santeplusmag.com

error: le contenu est protégé !!